Il y a eu un très beau mercredi qui a annoncé l'arrivée du Printemps, il y a eu le jardin d'acclimatation et le plaisir de pouvoir laisser les enfants courir, jouer dehors..., il y a eu le réveil de Margot endormie dans la poussette, à peine partie de la maison, il y a eu sa petite mine quand elle a vu son frère sur un manège, la sentir triste, il y a eu ma proposition de lui faire faire un tour sur un manège pour les plus petits, il y a eu ce petit vi qu'elle a prononcé si doucement, cette petite voix si touchante, il y a eu ce ballon à l'hélium horriblement cher et sa petite crise, il y a eu du dialogue pour parvenir à le reposer sans larmes en proposant à la place d'aller voir les lapins, les moutons..., il y a eu d'autres manèges côte à côte, il y a eu des câlins, les bras, de la fatigue, il y a eu ces deux enfants, tellement complices, il y a eu les petites paroles de martin : Elle est drôle margot, c'est une petite soeur comme ça que je voulais..., je l'aime fort margot..., il y a eu ce coeur de maman qui se serre en entendant pareille déclaration, il y a eu cette assurance d'être sur la bonne voie, de s'en approcher en tout cas et qu'est ce que ça fait du bien en ce moment, en cette période où ma margot m'en fait parfois voir de toutes les couleurs, partant en vrille sans que je comprenne pourquoi, sans pouvoir la raisonner, sans pouvoir la rassurer, sans pouvoir la calmer, devoir attendre que la tempête se calme puisque finalement il n'y a que ça à faire, en avoir les larmes qui montent de se sentir aussi démunie et puis prendre du recul quelques jours plus tard en se disant que ce n'est finalement pas si grave, que tout fini par passer et que l'important c'est l'amour qu'on se donne même si la fatigue est là, que l'énergie s'épuise...

DSC09951

DSC09959

DSC09960

DSC09955

DSC09954

Il y a eu un beau mercredi... Il y en aura d'autres.