DSC04640 DSC04639

Elle s'est réveillée de bonne humeur c'est si rare ! Nous nous sommes préparées tranquilement, un peu trop à son goût car quand je suis sortie de la douche, elle avait déjà pris les devants en prenant tout ce qui lui passait sous la main pour s'habiller on a un peu rectifié mais au final c'est quand même elle qui a choisi sa petite tenue de rentrée.

Sur le chemin de l'école, elle n'a pas arrêté de sautiller, jsuis contente d'aller à mon école amaternelle, jsuis grande moi et intérieurement j'espèrais que cette euphorie n'allait pas retomber comme un soufflet.

En arrivant devant la grille de l'école, elle a retrouvé Charlotte qui l'a prise de suite par la main, à 2 on est plus forts non ? Et elles ne se sont plus quittées, elles sont rentrées ensemble dans leur classe, un peu timides mais sans réelle appréhension. Ensemble, elles ont dit bonjour à leurs deux maitres et toujours main dans la main elles se sont dirigées vers le coin poupées... un coin qui leur était familier de leur dernière année passée ensemble à la crèche.

Dès le départ j'ai trouvé que Margot était comme un poisson dans l'eau à un moment elle m'a même signifié que je pouvais y aller, "Allez maman, vas-y allez, à tout à l'heure" ! Il m'a semblé qu'elle ne venait pas ici pour la première fois...

Et puis je me suis re-vu quelques années en arrière, quand ma toute petite était dans mon ventre et que je découvrais cette même salle de classe avec Martin, ça m'a fait tout drôle. L'histoire des jours de la semaine sur le tableau avec la comptine des petits canards, Natersia notre Atsem préférée, toujours aussi souriante et bienvaillante, les murs roses, le dortoir juste à côté, les petits porte-manteaux, l'atelier bibliothèque etc. ... Je me suis rappelée la réunion de rentrée avec la première maitresse de martin si douce et tolérante, nous détaillant le programme de l'année, des journées, nous expliquant que chaque enfant avait son propre rythme d'acquisitions, de progrès, elle respectait tout ça, elle nous a beaucoup manqué lorsqu'elle est partie, c'était la première maitresse de martin et c'est celle qui lui aura donné le goût de l'école et qui nous aura donné à nous en tant que parents tant de joies pour toutes les premières fois de l'école.

C'est une heure plus tard que j'ai récupéré ma margotte toujours aussi contente, m'expliquant que les autres enfants qui pleuraient ben ils ne devaient pas parceque c'est super l'école amaternelle et que Charlotte si elle avait pleuré un petit peu c'est parcequ'elle voulait sa maman voilà.

Qu'est-ce qu'elle était heureuse d'aller enfin à l'école, depuis le temps qu'elle la réclamait, elle était tellement prête, on lui disait Oui bientôt, il faut attendre encore un petit peu, je crois qu'elle commençait à désespérer que ce jour là n'arrive.

Le soir de sa première journée, ma petite épuisée s'est écroulée un peu avant 19h, juste le temps de boire son lait et il n'y avait plus personne, j'espère que sa nuit aura été pleine de jolis rêves.

Quand à Martin, je l'ai senti un peu triste et nostalgique ce soir, il n'accroche pas avec la maitresse remplaçante, il ne sait d'ailleurs toujours pas comment elle s'appelle, j'espère que la "vraie" maitresse lui plaira davantage, c'est un coeur d'artichaut mon zébulon, il fonctionne à l'affectif et puis il faut dire qu'il avait tellement mis sa maitresse de CP sur un pied d'estale !

C'est difficile pour n'importe qui de passer après quelqu'un qui a compté.

Cette rentrée m'a mise KO moi aussi, je n'ai pu m'empêcher de m'inquiéter, j'ai essayé de préparer au mieux mes enfants et je pense que j'y suis arrivée.

La semaine prochaine, il y aura les réunions de classes, les inscriptions pour les activités, les rendez-vous pour les certificats etc...

J'ai hâte que la maitresse de martin arrive et je croise les doigts pour qu'elle lui plaise.