photo 1

photo 2

Je ne connais pas beaucoup d'endroits comme celui-là, un endroit où on ne fait pas de chichis, où on se sent comme à la maison, où les assiettes sont dépareillées, où parfois ce sont les clients qui mettent le couvert ou servent les autres tables, comme ça juste pour rendre service ou il faut parfois redemander 3 fois un jus d'orange parcequ'elle court à droite à gauche notre Véro, qu'elle chouchoutte ses hôtes, qu'elle prend le temps de leur parler, de les écouter, de glisser un mot gentil par ci par là, parceque chez elle, il y a tellement de bienveillance, tellement de partage et de tolérance qu'on s'en fiche si ça prend un peu plus de temps car de toute manière le temps chez elle il n'existe plus. Il est resté suspendu.

On n'y mange rien de particulier, mais c'est toujours bon, souvent elle cuisine avec ce que lui rapportent les copains, les choses du jardin, les trouvailles... la déco change tout le temps mais l'atmosphére : jamais.

Nous n'y allons sans doute pas assez mais à chaque fois chez elle le temps s'arrête, on regarde la vie autrement, on s'évade, le temps s'écoule tout doucement.

Ce midi nous y avons déjeuné, notre margotte dessinait pas loin sur une petite table que notre Véro lui avait installée, et puis Pauline, 89 ans est venue s'asseoir à côté d'elle, comme ça, simplement elle a posé sa canne par terre et a commencé à l'observer, lui a montré comment mieux tenir son crayon pour mieux colorier et puis elles ont sympatisé, ont inventé des jeux avec les crayons et les petites figurines... 86 ans les séparaient et elles se comprenaient tellement !

De ce que 'j'ai pu voir, Pauline est un sacré personnage; pleine d'humour, les ongles de pieds peints, maquillés, coiffés, élégante, une vraie coquette...

Elle venait juste prendre son café, elle est finalement restée, s'est posée et avec margot elles ont "pris le thé"...

Ca nous a bien fait rire, ça m'a aussi émue, j'ai trouvé ça touchant ce petit moment, j'ai pensé à mon zébulon laissé il y a 4 jours chez ses grands-parents qui sont bien chanceux de ne l'avoir que pour eux et vice-versa.

Il faut parfois réussir à ne plus regarder sa montre, arrêter de regarder tout ce qu'il reste à faire dans la maison et simplement profiter car c'est ça la vie, ces petits moments, petits trésors si précieux, donner de l'attention, de l'importance à celui / celle qui se trouve en face... c'est parfois si difficile de lâcher prise lorsque l'on est à la maison.

Dans notre petit troquet préféré c'est bingo à chaque fois.

Véronique a demandé de tes nouvelles Martin, elle voulait savoir si tu étais parti pêcher... Elle te connait bien.

Profites de tes moments en tête à tête avec ton Papy et ta mamie, apprends de ce qu'ils te disent, te transmettent, apprends à bien jardiner, cuisiner... Reposes toi bien et gorge toi de bon air marin et de soleil.

Ta maman qui t'aime et à qui tu manques.